Retour sur Envirorisk: atelier participatif autour de l’alerte

La 19ème édition du Forum Envirorisk s’est déroulée les 28 et 29 septembre 2023 à Aix-en-Provence.

Événement de portée nationale, le Forum Envirorisk est organisé par Safe Cluster et l’AFPCNT. Il rassemble, tous les 2 ans, entreprises, collectivités, experts et universitaires pour approfondir des problématiques en lien avec les risques naturels, technologiques et sanitaires. Au programme : conférences, ateliers collaboratifs, démonstrations, et rencontres professionnelles.

Le thème, cette année, était “Innovation et intelligence collective au service de la résilience”. WaryMe était partenaire de l’événement  et a co-piloté l’atelier participatif sur l’alerte du premier jour.

Un atelier collaboratif sur l'alerte en contexte de crise

L’atelier en séance plénière avait pour but de croiser le thème de l’innovation et celui de l’alerte et de proposer une séquence collaborative aux participants au Forum : face à un danger imminent, comment faire pour alerter les bonnes personnes, au bon moment, et avec un message adapté ?

La séquence collective permet d’expérimenter et de questionner cet enjeu de taille. 

Pour cela, un jeu de rôle a été proposé aux participants :

  • Un accident industriel (incendie qui se propage rapidement et dégage de grandes fumées noires visibles à plusieurs kilomètres à la ronde) survient dans un site fictif (l’usine Chloribulle qui stocke des produits dangereux sur la commune d’Êtrela). 
  • Trois membres de l’organisation, sur scène, jouent l’industriel, la maire d’Etrela et le préfet du département et vont utiliser l’application mobile de gestion de crise WaryMe pour signaler, alerter et/ou mobiliser. Le directeur opérationnel de Chloribulle reçoit dans l’application les signalements émanant de ses équipes. La maire d’Etrela utilise WaryMe pour recevoir les signalements en provenance de ses administrés qui ont téléchargé l’application.
  • Dans la salle, les participants au Forum sont mis à contribution comme citoyens participatifs. Chacun a été invité à télécharger l’application WaryMe et s’est vu attribué un rôle : membres de la direction de l’entreprise, membres de l’équipe d’intervention, élus et habitants des communes environnantes, membres de la réserve communale. Toutes les interactions avec le public passent par l’application et restent anonymes.

L’objectif est double : montrer l’importance des alertes montantes pour capter des signaux et détecter précocement un incident et affirmer l’intérêt des alertes descendantes vers le public et les habitants.

La phase d’alerte montante, pour une gestion des événements au plus vite après leur survenue

11h36 : Un signalement indique qu'un chariot élévateur chauffe dangereusement

A 11h36, l’atelier collaboratif commence alors que le directeur sûreté de Chloribulle reçoit un signalement sur son hyperviseur WaryMe : “Mise à l’arrêt d’un chariot élévateur dans l’entrepôt 3, du fait d’un échauffement et gonflement de sa batterie”. Il rappelle le technicien qui panique car le chariot est en train de prendre feu.

Le directeur sûreté déclenche le POI (Plan d’Opération Interne) dans l’application  et décide de faire évacuer l’entrepôt car le feu dépasse l’enceinte de l’entreprise. 

D’épaisses fumées noires s’élevant dans le ciel, l’événement dépasse dès lors le simple cadre de l’usine Chloribulle. Des remontées d’informations commencent à arriver à la mairie d’Etrela.

11h40 : Des messages arrivent à la mairie s'inquiétant des fumées noires

A 11h40, une résidente de la commune envoie à la mairie un message sur l’application signalant une épaisse fumée noire qui s’échappe des entrepôts Chloribulle, situés à moins de 200 mètres de chez elle : “Que dois-je faire ? Me confiner ou fuir ?” s’interroge l’habitante.

D’autres messages affluent sur l’hyperviseur de la mairie  : des parents d’élèves qui se demandent s’ils doivent aller chercher leur enfant à l’école, des salariés d’entreprise de la commune qui relèvent que la fumée pique la gorge, des personnels de santé qui s’interrogent sur les conséquences sanitaires du dégagement de fumée, etc…

En quelques minutes, au vu des messages concordants, la maire décide d’enclencher son dispositif de gestion de crise.

Le Préfet déclenche le PPI

Quelques instants plus tard, le Préfet du département prévenu de l’incendie par la direction de l’usine, démarre une conférence de presse où il annonce le déclenchement d’un PPI (Plan Particulier d’Intervention) : mesure préventive de confinement des habitants résidant dans une zone de 500 mètres autour du site, mobilisation de 200 pompiers, déploiement des forces de l’ordre.

Bilan de la première séquence

Cette première séquence démontre l’importance de pouvoir détecter rapidement un fait générateur.

L’enjeu est de capter les signaux et de les faire remonter le plus rapidement possible. Le signalement  dans l’application WaryMe permet de comprendre plus vite pour réagir plus vite.

La phase d’alerte descendante, pour prévenir chacun en fonction de ses missions et de son exposition au risque

Dans la deuxième séquence de l’atelier, chaque partie (entreprise, commune, préfecture) revient sur ses outils de gestion de crise.

Le Plan d'Opération Interne de Chloribulle

Le directeur sûreté du site explique comment se déroule le POI qu’il a déclenché suite à l’incendie. Son objectif est de “répondre de façon coordonnée, graduée et proportionnée” et “d’intervenir le plus rapidement possible pour assurer la sécurité du personnel, des installations et de l’environnement”. L’ application permet de suivre la situation en temps réel, d’échanger avec l’équipe, d’envoyer des messages types prérédigés comme celui demandant l’évacuation du site et le regroupement au point de rassemblement. 

Les participants à l’atelier, dans la salle, voient en temps réel sur l’écran le lancement des actions listées dans le plan à mesure que le directeur du site les indique, comme s’ils étaient parties prenantes à la cellule de crise de l’entreprise. Les participants ayant les profils “Direction entreprise” et “Équipe d’intervention Chloribulle” reçoivent en temps réel sur leurs smartphones les messages de mobilisation puis d’évacuation du site.

Le Plan Communal de Sauvegarde d'Etrela

La maire d’Etrela détaille le Plan Communal de Sauvegarde qu’elle a déclenché.

Il a pour objectif de mobiliser très rapidement la cellule de crise, d’activer le poste de commandement communal, de mobiliser les membres de la réserve communale et de transmettre des consignes à la population de la commune. 

Via l’application WaryMe, en envoyant des messages pré-rédigés qui partent instantanément, elle mobilise très rapidement la cellule de crise.

Grâce à la messagerie WaryMe, elle peut communiquer des consignes claires à la population. C’est un enjeu majeur pour elle de pouvoir communiquer de façon régulière et transparente vers la population. Il faut absolument éviter tout mouvement de panique et toute fausse rumeur.

Sur l’écran, les participants à l’atelier voient en direct l’activation du PCS et le  lancement des alertes, encore une fois, comme s’ils étaient membres de la cellule de crise. Le public ayant les profils correspondants (élus, membres  de la réserve communal, habitants) reçoivent les alertes.

Le PPI et le dispositif Fr-Alert

Le Préfet expose le dispositif Fr-Alert qui permet d’informer sur la nature et la localisation d’un danger ou d’une menace et d’indiquer les actions et comportements à adopter pour se prémunir de ces dangers ou réduire autant que possible l’exposition aux effets de ces menaces. Le message Fr-Alert vient en complément de la communication de la commune qui reste essentielle par sa proximité avec les habitants

Un atelier participatif engageant

Un bilan positif pour cet atelier participatif en plénière :

  • plus de 100 personnes dans l’assistance ont téléchargé l’application.
  • une trentaine de personnes a pris part aux votes pour choisir les messages les plus adaptés à adresser à la population en fin d’atelier.
  • la démonstration de la mise en œuvre rapide et efficace des fonctionnalités de l’application WaryMe sur un cas pratique en temps réel : alerte de détresse, signalements, plans de sécurité, messagerie.

Vous souhaitez en savoir plus sur nos dispositifs d'alerte ?

Derniers articles

Travailleur isolé sur un chantier équipé de son DATI

PTI : notre guide des dispositifs DATI

PTI- DATI : Le guide pour choisir l’équipement de protection de vos travailleurs isolés Tous les articles A la recherche d’un dispositif d’alarme pour travailleur

Une chargée de clientèle chez Vendée Logement utilise l'application mobile de protection des travailleurs isolés WaryMe

Interview client – Vendée Logement

Interview client – Vendée Logement Comment l’ESH Vendée Logement protège ses salariés en contact avec le public ? Tous les articles 8 500 logements locatifs

Merci pour votre inscription à notre newsletter.