Comment inciter ses travailleurs isolés à porter leur DATI ?

Certains travailleurs isolés refusent de porter leur DATI. Pourtant celui-ci doit leur permettre de lancer une alerte rapide en cas d'urgence. Comment alors inciter les salariés à utiliser leur DATI ?

Le port d’un DATI est indispensable dans les situations de travail isolé. L’employeur fournit le dispositif d’alerte et s’assure qu’il est utilisé. De leur côté, les travailleurs isolés doivent avoir sur eux leur DATI, prêt à l’emploi. Pourtant ce n’est pas toujours le cas : certains salariés sont peu enclins à porter leur DATI car il est parfois source de contraintes. Comment inciter alors les collaborateurs à utiliser leur DATI ?

L'importance du DATI pour les travailleurs isolés

Pour mémoire, un DATI est un dispositif d’alerte pour travailleur isolé. Un travailleur est considéré comme isolé quand il est “hors de vue ou de portée de voix” de ses collègues.

Travailler seul n’est pas un risque en soi mais peut aggraver les conséquences d’un accident. En cas de travail dangereux, la notion de travail isolé s’entend même pour des périodes de quelques minutes.

Il est de la responsabilité de l’employeur d’assurer la sécurité de ses salariés (article L.4121-1 du Code du travail). Le code du travail n’impose pas le port d’un DATI.  Cependant la jurisprudence montre que l’entreprise a une obligation de résultat en matière de protection du travailleur isoléDonc si l’entreprise est dans l’impossibilité de supprimer les situations de travail isolé, il est de sa responsabilité d’équiper les travailleurs isolés d’un dispositif d’alerte.

Un DATI permet au travailleur isolé victime d’un accident ou d’un malaise de donner l’alerte rapidement et efficacement.

Il existe différents types de DATI :

Les fonctionnalités du dispositif (alerte volontaire et automatique; détection de chute, de perte de verticalité et d’immobilité, détection de perte de réseau…) permettent d’envoyer une alerte qui sera reçue et traitée par la chaîne de mobilisation définie en amont.

Un DATI est indispensable pour donner l’alerte en cas d’urgence. Chaque minute compte !

TRAVAIL ISOLÉ

Le guide ultime pour réussir votre projet DATI

Découvrez les 5 étapes clés pour mener à bien votre projet de déploiement de DATI pour vos travailleurs isolés

Pourquoi les travailleurs isolés refusent-ils parfois d’utiliser leur DATI ?

Il arrive encore fréquemment que les salariés isolés n’aient pas leur dispositif d’alerte sur eux. Ils le délaissent ou l’oublient. Comment expliquer cette négligence alors que le dispositif permet d’accélérer l’arrivée des secours  en cas d’urgence ?

Plusieurs raisons peuvent expliquer cette désaffection : 

  • Une gêne qui empêche de travailler correctement
  • Une mauvaise connaissance de son fonctionnement
  • Un manque de confiance dans le dispositif.

Le DATI peut être vu comme une contrainte

Certains salariés délaissent leur DATI car ils le considèrent avant tout comme une contrainte. Le dispositif du fait de sa taille et de son encombrement (boitier supplémentaire) peut entraîner de la gêne ou de l’inconfort.

Ainsi un boîtier DATI attaché à la ceinture gênera dans ses mouvements un technicien de maintenance qui intervient dans des espaces exigus. S’il s’accroche aux tuyaux, il empêche le technicien d’avancer facilement et de travailler correctement. Un employé d’immeuble qui a déjà un appareil de sécurité incendie à la ceinture, un téléphone d’astreinte IGH (Immeuble de grande hauteur), et un téléphone professionnel se sentira contraint s’il doit porter un dispositif supplémentaire.

Le salarié entravé par son boîtier va  le négliger : il oublie de le charger, il l’oublie dans la boîte à gants de sa voiture….. 

Le DATI peut être compliqué à utiliser

Il arrive également que le salarié isolé ne sache pas comment son DATI fonctionne ou bien il a des difficultés pour l’utiliser. Il ne suffit pas en effet de fournir le DATI au salarié. Il est également nécessaire que l’entreprise forme les salariés à l’utilisation du DATI (cf. pistes ci-dessous).

Certains salariés n'ont pas confiance dans leur DATI

Plusieurs raisons expliquent cette situation :

  • Les alertes intempestives nombreuses sur certains modèles de DATI agacent les salariés : fausse alerte de chute ou d’immobilité. Le risque de déranger sans raison les récepteurs d’alerte ou la télésurveillance incitent alors les salariés à mettre le DATI en mode OFF.
  • L’absence de sécurité positive (connaître l’état de l’appareil, savoir si le DATI est fonctionnel) et d’information sur l’envoi et la prise en charge effective de l’alerte découragent également l’utilisateur. Certains salariés refusent de porter leur DATI de peur d’être géolocalisé en permanence.
  • Enfin certains pensent tout simplement pouvoir se passer d’un DATI et estiment qu’ils ne risquent rien.

Résultat : le salarié n’utilise pas son DATI, ce qui est un facteur d’aggravation des dommages en cas d’accident.

3 pistes pour inciter les travailleurs isolés à porter leur DATI

En entreprise, le manquement aux consignes de sécurité est une faute qui peut entrainer des sanctions disciplinaires. Cependant la sanction n’est pas la solution à privilégier.

Le refus de port d’un DATI est souvent la conséquence d’un manque de sensibilisation et de formation. Nous vous proposons 3 pistes pour inciter vos salariés à utiliser leur DATI.

Informez vos salariés sur les risques du travail isolé

Première chose à faire, informez vos salariés sur  les risques et dangers du travail isolé. Expliquez en quoi le DATI peut améliorer la sécurité des travailleurs isolés, leur apporter la tranquillité d’esprit et offrir une assistance en cas d’urgence.

La prise de conscience de la réalité du travail isolé est un préalable à l’acceptation du port du DATI.

Rassurez également vos collaborateurs réticents au sujet de la géolocalisation en temps réel. Celle-ci n’est effective que si une alerte est lancée.

Une fois le DATI en place, un affichage visuel clair et impactant (en salle de pause, sur un lieu de passage), la signature d’une charte sécurité, un rappel lors d’une  journée prévention, contribuent à faire prendre conscience ou à rappeler les risques.

Enfin si l’incitation et l’information ne suffisent pas, avertissez vos salariés que vous pouvez faire des contrôles inopinés. Ainsi le portail d’administration du DATI WaryMe permet d’avoir une vision précise sur l’état de connexion de chacun. Adressez dans un premier temps un simple rappel aux utilisateurs qui ont des manquements au port de leur DATI.

Impliquez vos salariés dans le choix du dispositif d'alerte

Associer les utilisateurs au choix d’un DATI (pour le confort et l’ergonomie) est important. Ce sont vos collaborateurs qui sont sur le terrain et font face aux risques du travail isolé. Ils sont donc les mieux placer pour définir les priorités en fonction de leur environnement de travail.  Ainsi s’ils ont déjà pas mal d’appareils de mesure, il vaut mieux éviter de leur ajouter un dispositif supplémentaire. S’ils disposent d’un smartphone professionnel, le choix d’un DATI sur application mobile sera le plus judicieux. S’ils ont des gants de protection, il faudra trouver un DATI qui se manipule facilement. C’est l’une des étapes clés pour réussir votre projet de mise en place d’un DATI ! 

Le salarié doit pouvoir adopter facilement son DATI et avoir confiance en lui.

Tester une ou plusieurs solutions DATI avant de faire un choix définitif d’équipement est important. Cela permet d’expérimenter plusieurs appareils et d’évaluer les fonctionnalités de chacun, leur facilité d’utilisation et leur efficacité. L’implication des salariés dans le test et la prise en compte de leurs remarques les motiveront à utiliser le dispositif une fois celui-ci adopté.

Formez vos salariés à l'utilisation du DATI

Une fois le choix d’une solution d’alerte arrêté dans votre entreprise, il est nécessaire de former tous les collaborateurs à l’utilisation du DATI. Ils doivent connaître les différentes fonctionnalités du dispositif et être à l’aise avec le déclenchement d’une alerte. En effet, en cas d’urgence, ils devront pouvoir lancer une alerte rapidement, en étant en situation stressante.

Formation en petits groupes, en visioconférence ou via une plateforme e-learning… A vous de choisir la solution qui s’adapte le mieux à votre entreprise.

La formation initiale n’est cependant pas suffisante. Si un salarié a son DATI sur lui dès qu’il est en situation de travail isolé, il ne l’actionne pas pour autant tous les jours, heureusement ! 

Un entraînement régulier à l’utilisation du DATI est donc nécessaire.

Pour cela, plusieurs solutions :

  • L’entreprise doit organiser des exercices réguliers. Un exercice en conditions réelles permet de se réapproprier des automatismes vus en formation.
  • Encouragez vos salariés à utiliser le mode exercice du dispositif. Celui-ci permet de s’exercer sans déclencher réellement une alerte. Il ne dérange pas ses collègues ou la télésurveillance mais peut tester toutes les fonctionnalités de son dispositif.
  • Donnez à vos salariés l’accès, en autonomie, à des tuto ou à une plateforme e-learning. Ainsi ils mettront à jour régulièrement leurs connaissances.

Un plan d’action annuel peut être mis en place : il combinera les 3 niveaux (exercice en conditions réelles, mode exercice individuel et accès à une plateforme e-learning). Ainsi vos collaborateurs gardent à l’esprit l’existence de la solution DATI et restent mobilisés toute l’année.

En conclusion, si certains de vos salariés refusent de porter leur DATI, la sanction n’est évidemment pas la meilleure réponse à apporter. L’implication des salariés dans le choix du DATI, l’organisation d’exercices en conditions réelles et la formation continue via des modules e-learning sont des pistes à explorer.

La persuasion et la formation valent mieux que la sanction pour développer une culture de la santé et de la sécurité au travail et encourager les bonnes pratiques.

Vous souhaitez en savoir plus sur nos dispositifs d’alerte pour travailleurs isolés ?

Derniers articles

Travailleur isolé sur un chantier équipé de son DATI

PTI : notre guide des dispositifs DATI

PTI- DATI : Le guide pour choisir l’équipement de protection de vos travailleurs isolés Tous les articles A la recherche d’un dispositif d’alarme pour travailleur

Une chargée de clientèle chez Vendée Logement utilise l'application mobile de protection des travailleurs isolés WaryMe

Interview client – Vendée Logement

Interview client – Vendée Logement Comment l’ESH Vendée Logement protège ses salariés en contact avec le public ? Tous les articles 8 500 logements locatifs

Merci pour votre inscription à notre newsletter.